Isolation Polystyrène

Home/Isolation toiture + Comble/Isolation Polystyrène

Isolation polystyrène

De faible densité et imperméable, le polystyrène est disponible en panneaux et s’utilise pour isoler des planchers, en entrevous, dans des combles, sous chape, pour isoler des plafonds, etc.

Les différents types de polystyrène

  • Polystyrène expansé (PSE) : structure alvéolaire renfermant de l’air, un isolant naturel.
  • Polystyrène extrudé (XPS) : structure pleine non alvéolaire. Meilleure résistance à la compression.
  • Polystyrène argentés plastifiés (PSE dB, PSE Th ou Ultra ThA) gardant les qualités thermiques du polystyrène mais offrant de meilleures qualité d’isolation phonique.
  • Complexe isolant : panneau de polystyrène et de plâtre.Tous ces isolants sont strictement imperméables, ne laissent pas pénétrer l’eau, l’humidité ou la vapeur. Le pose d’un pare vapeur ne s’avère pas systématiquement nécessaire sauf pour les maisons à ossature en bois nécessitant une protection du bois.

Que peut-on isoler avec du polystyrène ?

  • Les plafonds et faux-plafonds : on utilise alors des panneaux de polystyrène expansé, plus légers.
  • Les sols : sous dalles flottantes ou sous plancher, on posera du polystyrène extrudé en plaques ou en panneaux, en entrevous. On isolera alors sous la chape de la maison.
  • Les toitures : soit en isolation extérieure par la méthode Sarking, soit en intérieur entre les chevrons avec des panneaux de polystyrène extrudé. Il faudra alors veiller pour l’intérieur à réduire les ponts thermiques au moyen d’une mousse polyuréthane par exemple. L’isolation des combles est également possible avec des panneaux de polystyrène expansé.
  • Isolation des murs : par l’intérieur, on utilise des complexes isolants plâtre – polystyrène ou des panneaux de polystyrène expansé recouverts de plâtre pour la protection contre les incendies.
  • Isolation des tuyaux : on calfeutre les tuyauteries dans des plaques de polystyrène, ou avec des rouleaux d’isolant fin.

Performance thermique du polystyrène

Le PSE étant fragile face au feu, il faudra l’ignifuger ou le renforcer avec du plâtre en isolation intérieure. Sa densité variant suivant les épaisseurs et les types de polystyrène entre 10 et 30kg/m3, sa pose sera extrêmement facilitée.

Sa conductivité thermique est très faible puisqu’elle oscille entre 0,032 et 0,038 W/m.K. Sa résistance thermique pour un complexe isolant plâtre – PSE de 110mm est de 2,70 m².°C/W. Le coefficient de transmission variera de 0,19 à 0,30 en fonction des épaisseurs.

Comme tous les isolants, ces familles sont conformes au marquage CE et à leur norme européenne ; les produits sont de plus certifiés par Acermi.

Polystyrène expansé : caractéristiques du PSE

  • La fabrication du polystyrène expansé est effectuée par expansion à la vapeur d’eau des billes de polystyrène pour former un isolant à structure cellulaire fermée et remplie de pentane résultant de l’expansion de la bille. Les billes sont composées de monomère styrène. Le polystyrène expansé peut aussi être utilisé comme emballage alimentaire.
  • Tout comme pour les laines minérales, un habitat isolé avec 100 m2de PSE entraîne une réduction de 3 tonnes de CO2 par an.

Polystyrène extrudé : caractéristiques du XPS

  • La fabrication du polystyrène extrudé est effectuée à partir de billes de monomère styrène mélangées et extrudées avec un agent gonflant : CO2 pour les performances thermiques courantes (0.035W/(m.K)) ou des gaz HFC pour des performances thermiques supérieures (0.029W/(m.K)). Ces isolants ont une peau de surface étanche à l’air et sont à cellules fermées. Outre les usages classiques en bâtiment, les polystyrènes extrudés sont particulièrement appropriés pour les applications qui nécessitent une très forte résistance mécanique aux charges ou pour les applications qui nécessitent un comportement à l’eau à long terme (dallages industriels, terrasses circulables, terrasses végétalisées, toitures inversées…).
  • Cet isolant est commercialisé sous la forme de panneaux.

Polyuréthane : caractéristiques du PUR

  • La fabrication des isolants en polyuréthane est effectuée à partir de moussage d’un composé de polyols, Méthylène diisocyanate, agent gonflant et additifs, entre deux parements d’aluminium de 50 microns qui assurent l’étanchéité à l’air de l’isolant et la pérennité de ses performances thermiques dans le temps. Cet isolant à cellules fermées contient un gaz à faible conductivité thermique (meilleur que l’air immobile dont le lambda est à 0.025 W/(m.K). Les isolants en polyuréthane ont une conductivité thermique qui varie de 0,021 W/(m.K) à 0,028 W/(m.K) suivant la technique de production et les types de parements utilisés.
  • Outre les usages classiques en bâtiment, les polyuréthanes sont particulièrement appropriés pour les applications qui nécessitent une très forte résistance mécanique aux charges ou pour les applications qui nécessitent un comportement à l’eau à long terme (dallages industriels, terrasses circulables, terrasses végétalisées, toitures inversées…).