Le crépi assure à la fois l’habillement de la façade et sa protection. Outre les réglementations inscrites dans le plan d’urbanisme de votre région (PLU), le prix et le type d’enduit sont aussi un facteur déterminant dans la sélection de votre crépi de façade.

  • Crépi traditionnel

Un enduit est une mince couche de mortier, de plâtre … que l’on étale sur une cloison ou un mur pour lui donner une belle apparence ou le protéger contre les infiltration d’eau.

  • Crépi à base de chaux

L’enduit à la chaux est une solution de revêtement de mur de plus en plus populaire, en intérieur comme en extérieur. Il faut dire qu’un enduit intérieur à la chaux s’applique aussi bien dans le salon que dans la salle de bain, et profite d’un rendu à la fois naturel et très esthétique

  • Crépi de chanvre

Le principal intérêt de l’enduit chaux-chanvre, c’est la correction thermique des murs épais maçonnés, en pierre ou en brique, très inconfortables en hiver. Pourquoi parler de correction thermique et pas d’isolation ? Parce que l’épaisseur nécessaire pour une véritable isolation ne pourrait tenir avec un simple enduit, et parce qu’une épaisse couche d’isolant annulerait les effets bénéfiques de l’inertie des murs. Une couche de 4 à 6 cm d’enduit intérieur chaux-chanvre est donc le compromis idéal pour supprimer l’effet de paroi froide de ce type de mur, sans perturber son équilibre hygrométrique et tout en continuant à bénéficier de son inertie. Une autre solution possible dans ce cas pourrait aussi être la pose de lambris ou de panneaux de fibre de bois, avec ou sans lame d’air ventilée (selon présence d’humidité).

  • Crépi d’assainissement